Article

Article

27 Avril 1960 – 27 Avril 2019 / 59 ans de dépendance économique et de convulsions politiques


27 Avril 1960 – 27 Avril 2019 / 59 ans de dépendance économique et de convulsions politiques

Les togolais du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest commémorent demain samedi 27 Avril, le 59ème anniversaire de l’accession de leur pays à la souveraineté internationale.

Dans le cadre de cette célébration, plusieurs activités ont été organisées çà et là dans le pays. A cet effet, des inaugurations ont été faites et présidées par le chef de l’Etat.

Le point d’orgue des manifestations sera le grand défilé civil et militaire. Mais au-delà du caractère festif de l’évènement, tout Togolais doit se demander à quoi ont servi ces 59 ans dans le chantier de construction d’une nation qui aspire à être économiquement viable et politiquement stable.

Tout observateur avisé de la vie politique togolaise retiendra que notre pays a eu le triste record d’inaugurer la série d’élimination physique des dirigeants de l’ère post coloniale. C’est ainsi que le 13 Janvier 1963 soit 3ans après avoir proclamé l’indépendance de la jeune République, Sylvanus Olympio fût lâchement assassiné par des soldats démobilisés des effectifs de l’armée coloniale Française.

Cet assassinat sifflait le départ d’une vie politique tumultueuse caractérisée par l’intrusion sur la scène politique de l’armée dont la mission principale est en principe de garantir l’intégrité territoriale et de protéger les institutions de la République. A ce jour, le Togo a connu comme dirigeants, Sylvanus OLYMPIO, Nicolas GRUNITZKY, Klebert DADJO, GNASSIMGBE Eyadema et l’actuel président Faure GNASSIMGBE, sans oublier le président intérimaire après le décès d’Eyadema, Abass BONFOH.

Comme pour la quasi-totalité des Etats du continent noir, l’économie du pays repose essentiellement sur l’agriculture et les matières premières.

Au Togo, c’est le phosphate qui est le poumon. Mais un pays qui n’a pas d’industries et qui importe tous les produits manufacturés alors que dans le même temps ses produits d’exportation composés de matières premières non transformées sont vendus à l’extérieur à un tarif imposé par les pays du Nord. Ensuite ces pays à qui appartiennent les institutions financières (FMI et Banque Mondiale) utilisent ces institutions pour contrôler et orienter les économies de nos Etats. Si bien que notre économie est manipulée de l’extérieur. Sur le plan politique, Les soubresauts nés d’une mauvaise compréhension de la démocratie, l’absence d’alternance au sommet de l’Etat depuis 5 décennies ont attisé et exacerbé les tensions. Cette situation a impacté négativement sur le progrès économique car les investisseurs se méfient des pays ou le risque de troubles est élevé.

Vivement que la classe politique se ressaisisse après la future révision constitutionnelle pour que notre pays connaisse enfin une vie politique normale et que la réconciliation ne demeure pas un simple slogan.  

V. Eyawè

E-Press @ Copyrights CreativesWeb 2018 ECO CHALLENGE