Article

Article

Economie togolaise : A qui profite la bonne santé du Port Autonome de Lomé ?


Economie togolaise : A qui profite la bonne santé du Port Autonome de Lomé ?

Une étude réalisée en fin de l’année 2018 par un cabinet néerlandais indique que le Port Autonome de Lomé (PAL) occupe la première place en Afrique de l’Ouest et du Centre en matière de trafic de conteneurs.

Depuis la fin des travaux de construction du troisième quai et de son inauguration le port de Lomé, le seul en eau profonde de la côte ouest africaine pouvant accueillir les navires de 3ème génération, ne cesse d’afficher de bonnes performances. D’ailleurs les autorités togolaises projettent, dans le cadre du Plan National de Développement (PND), d’intégrer le PAL dans un hub logistique d’excellence dans la sous-région qui comprendra le port lui-même, un chemin de fer Lomé-Cincassé, la construction d’un port sec à Cincassé, le dédoublement de la nationale N° 1 …   


Avec des chiffres à l’appui, le Directeur Général du PAL, le Contre-Amiral Fogan ADEGNON confirme le dynamisme de ce poumon de notre économie.

« Le chiffre d’affaires est en hausse de plus de 10%. En 2018, 1.461 navires ont accosté, contre 1.375 l’année précédente. Le volume conteneurs a atteint 1.395.730 EVP, en hausse de 16,91% en comparaison de 2017. Progression également du trafic transbordement +18,58%. Le trafic en direction du Burkina-Faso continue d’afficher des performances exceptionnelles + 26,74% sur un an. Selon Le Directeur Fodan ADEGNON, la dynamique du trafic conteneurs est portée par le transbordement qui représente à lui tout seul plus de 64,33% du trafic global du port en 2018.

Le rapport du Néerlandais Dynamar indique que le PAL est la principale plateforme à conteneurs d’Afrique de l’Ouest, devant Lagos au Nigeria et loin devant Abidjan.


Ces résultats sont essentiels pour les autorités qui souhaitent faire du Togo un hub logistique de premier plan. »
D’après nos confrères de republicoftogo.com

Le PAL est une Société d’Etat à Gestion Autonome. Pris comme tel, c’est une entité économique qui présente des résultats insolents. Mais quelle est la part réelle de l’Etat togolais dans ces performances économiques ? Le contre-Amiral Fogan ADEGNON ne joue-t-il pas seulement au chef d’orchestre dont le son mélodieux ne fait plaisir qu’à certains privilégiés et autres expatriés qui ont juste flairé et investi au bon endroit et au bon moment. A regarder de très près le port, on constate que tous les services sont privatisés.

C’est donc une pléiade de consignataires, de négociants ou de sociétés qui se partagent cet énorme gâteau qu’est le port, poumon économique par excellence du Togo.

Juste le SAGE  

E-Press @ Copyrights CreativesWeb 2018 ECO CHALLENGE